La video marketing : 6 pièges à éviter

« Faites-moi donc une vidéo marketing ! « 

C’est une phrase qui résume parfois l’intégralité d’un brief client. Influencé par la prolifération des vidéos de chaton filmé avec un smartphone et générant des millions de vues sur youtube, on ne peut pas leur en vouloir 😁 . Mais faire une vidéo marketing pour un produit ou une marque corporate est plus complexe ; et certains pièges sont à éviter.

La vidéo marketing est devenue un élément clef du contenu de marque.

Si vous êtes dans le e-commerce, un acheteur potentiel passe 2mn de plus sur votre site en moyenne et une vidéo de démo produit augmente la probabilité d’achat de + 64%. Sur les réseaux sociaux, la vidéo est devenue omniprésente. Sur un salon professionnel, le regard est naturellement attiré par le mouvement d’une vidéo. Naturellement car cette capacité de l’oeil remonte au besoin de nos ancêtres de capter le moindre danger même du coin de l’œil.

Comment tirer bénéfice de ce boom de la vidéo marketing pour son activité ? Il ne faut pas tomber dans certains pièges.

Un internaute a une durée d’attention mesurée à 8 secondes en moyenne.

Inutile de chercher à mettre en scène les 20 slides de sa magnifique présentation Power point. La vidéo n’est pas un repas gastronomique mais un snack !  Les formats courts seront votre priorité.

N’hésitez pas à fractionner vos vidéos.

Une vidéo doit idéalement se présenter comme une « story », comme un rendez-vous à épisode, pour mieux engager, fidéliser. Une seule idée majeure, un seul message clef par vidéo ! Cela reste un fondamental en termes de communication.

85% des vidéos sur les médias sociaux sont lues sans le son.

Cela conduit à penser le script d’une certaine façon et de ne pas oublier le sous-titrage ou des panneaux de titre, du texte animé dans la vidéo.

Variez les formats.

Penser à alterner reportage, interview, motion design, white-board, les vidéos gagneront en rythme et en intérêt.

Adaptez la vidéo à son mode de diffusion.

Format carré pour instagram, vertical pour snapchat, horizontal en HD pour Youtube, etc… Attention ensuite aux formats, les écrans de nos smartphones évoluent sans cesse, 3/2, 16/9, 18,5/9, … Plus de la moitié des vidéos sont regardées sur mobile.

N’oubliez pas d’héberger la vidéo sur youtube pour bénéficier du potentiel de référencement.

Cela permet de prolonger la visibilité de votre vidéo qui reste courte sur les médias sociaux (maximum 2 semaines sur Facebook par exemple). Youtube est devenu le 2e moteur de recherche. Incontournable donc.

En synthèse,

Pensez à la fois contenu et média par rapport à la cible. « Faites-moi une vidéo », c’est donc penser « story », conception créative de la vidéo et plan de communication adaptés à la cible.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.